Rechercher
Lardons de veau fumés - Michel Kalifa - Maison David
8429
portfolio-item-template-default,single,single-portfolio-item,postid-8429,eltd-core-1.2,woly-ver-1.2,eltd-smooth-scroll,eltd-smooth-page-transitions,eltd-mimic-ajax,eltd-grid-1200,eltd-blog-installed,eltd-follow-portfolio-info,eltd-main-style1,eltd-disable-fullscreen-menu-opener,eltd-header-standard,eltd-sticky-header-on-scroll-down-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-menu-item-first-level-bg-color,eltd-dropdown-default,eltd-,eltd-header-standard-disable-transparency,eltd-fullscreen-search eltd-search-fade,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive

Lardons de veau fumés

Les lardons de veau sont issus de la poitrine de veau fumée. Elle est venue se substituer au travers de porc fumé qui pour certaines religions n’était pas consommable. C’est une viande qui est plus fine, moins grasse, beaucoup plus tendre que la viande de porc et d’une grande saveur. Sa fabrication s’étale sur plusieurs semaines : salage manuel au gros sel de Guérande, marinade aux parfums de l’Est, puis fumage au bois de hêtre.

Vous pouvez faire revenir ces lardons à la poêle et les intégrer dans une choucroute, dans une salade frisée ou dans de la roquette à l’italienne. Vous pouvez également les intégrer dans un simple riz cuit à la vapeur. Par ailleurs, ils peuvent remplacer avantageusement les lardons de porc dans toute autre préparation : pâtes aux lardons, tartes salées, cakes…